Historique de la compagnie

 

Depuis sa fondation en 2009, la compagnie Daraomaï se pose en premier lieu la question du renouvellement des formes et du désir d’aller vers un cirque hybride, au croisement des disciplines.

Un pied à Carcassonne, où elle est basée, et l'autre dans la Catalogne natale de ses fondateurs, Daraomaï la Franco-Catalane tourne naturellement son premier spectacle 1, 2, 3 Pomme (2009) des deux cotés des Pyrénées. Agnès Fustagueras et Martí Soler sont accompagnés par le danseur Joan Català et mis en musique par David Soubies. 

Riche de cette première expérience la compagnie envisage une nouvelle création. David Soubies rejoint alors Agnès Fustagueras pour porter ensemble les projets artistiques de la compagnie Daraomaï. L’envie de travailler ensemble, leurs années d’expérience et leur complicité enrichissent rapidement cette nouvelle collaboration. 

A travers l’acrobatie, le mât chinois et la danse ils développent un langage singulier au service des écritures du cirque d’aujourd’hui. Mus par la volonté commune d’utiliser l’acrobatie comme mode d’expression scénique, et de toujours se situer au coeur d’un propos narratif, ils croisent les esthétiques sans s’éloigner pour autant de la spécificité de l’art du cirque.

 En 2012 Agnès Fustagueras et David Soubies créent donc  L'Instant K. Gregory Feurté les accompagne au plateau pour former un trio d’acro-danse et de mât chinois. 

Depuis 2014, Agnès et David poursuivent leur cheminement avec le spectacle TiraVol où ils expérimentent un agrée de cirque hybride. Puis vient la création de Corps de Bois (2017), la cinquième de la compagnie. Elle s’inscrit dans un cycle de création autour d’un « Cirque Portatif », faisant suite au spectacle Lettre à Victor, commande de la Verrerie d’Alès - Pôle National Cirque Languedoc-Roussillon 2016. Dans ces deux spectacles Agnès et David confrontent leur langage corporel aux thématiques de la norme, du corps différent, de l'échec et de la persévérance.